Soirée l’Oréal-UNESCO pour les Femmes & la Science [en]

Cette soirée a permis de souligner l’enjeu d’importance que constitue la contribution des femmes en science et d’offrir au Fonds France-Canada pour la Recherche (FFCR) et à la coopération franco-canadienne un auditoire de haut niveau.

La 14ème cérémonie canadienne en l’honneur des boursières du programme « Pour les Femmes et la Science » de la fondation L’Oréal en partenariat avec l’UNESCO, le Fonds France-Canada pour la Recherche (FFCR) et le Conseil de Recherche en Sciences Naturelles et en Génie (CRSNG) s’est tenue le 15 novembre 2016 à l’Ambassade de France à Ottawa.

Cinq jeunes femmes ont été récompensées pour leur travaux :

  • deux doctorantes au titre de la bourse l’Oréal-FFCR (Fonds France-Canada pour la Recherche)
  • une post-doctorante pour le prix L’Oréal-CRSNG (Conseil de recherche en Sciences Naturelles et en Génie)
  • et deux jeunes chercheuses au titre de la bourse L’Oréal-UNESCO.

JPEG

Les profils très éclectiques des candidates couvraient les neurosciences, la microbiologie, les nanotechnologies, la biologie évolutive et la paléontologie.

La ministre fédérale de la Science, Mme Kirsty Duncan, qui avait malheureusement dû annuler sa participation quelques jours avant la cérémonie, avait enregistré un message vidéo diffusé en début de soirée, rappelant l’importance qu’elle accorde à la promotion des femmes en sciences et félicitant les lauréates pour l’excellence de leurs recherches. Elle a souligné l’importance du modèle que les lauréates incarnent auprès des jeunes filles qui souhaitent s’engager dans les études scientifiques. Auparavant, l’Ambassadeur avait ouvert la cérémonie en rappelant l’urgence d’agir. Il a insisté sur la détermination du gouvernement canadien et, en particulier, de la ministre de la Science pour amorcer une stratégie multilatérale afin d’améliorer la représentation des femmes en « STEM » (Science, Technologie, Ingénierie et Mathématiques).

Les invités ont été nombreux tels que :

  • les présidentes et présidents de la Société Royale du Canada (l’académie des Sciences canadienne)
  • des représentants de Mitacs (partenaire pour la coopération scientifique au Canada)
  • des représentants du Conseil de Recherche en Sciences Naturelles et en Génie (CRSNG), de la Fondation Canadienne de l’Innovation (CFI), du Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI), du Musée Canadien de la Nature, du Conseil National des Arts, etc.

Cela souligne l’intérêt croissant porté à cet enjeu par le Canada qui s’apprête à héberger, pour la première fois, le Gender Summit en 2017 à Montréal.

JPEG

Dernière modification : 28/11/2016

Haut de page